JOUQUEVIEL, une commune de la  vallée du VIAUR au XIXème siècle.


Transformations économiques et sociales d'une commune rurale de la vallée du VIAUR , JOUQUEVIEL 1850-1914.
Mémoire de maîtrise de Thierry COUET remanié par l'auteur pour le site VIAUR-VIVANT.
Table des matières
LE CADRE GEOGRAPHIQUE et HISTORIQUE
LE CADRE SOCIOLOGIQUE
LES MUTATIONS DE LA PRODUCTION
ANNEXES (documents "bruts")
Introduction : les "hameaux disparus." Fin de siècle : on se marie un peu plus loin La chaux élimine le seigle Inventaires de biens
Des paysages métamorphosés. Avant 1850 : une société avant tout paysanne Le phylloxera tue la vigne Mariages des "grands" propriétaires
Un terroir spécifique 1850-1914 : le feu de paille de l'artisanat La châtaigneraie fait de la résistance
LE CADRE DEMOGRAPHIQUE
La minorité des grands propriétaires La "loi du marché" élimine chanvre et noyers
Croissance et décroissance de la population Le royaume de la petite propriété La modeste percée de l'élevage Ménages et habitants des "hameaux disparus "
Le contrôle des naissances ! La parcellisation croissante
LES MUTATIONS ECONOMIQUES ET SOCIALES
HISTOIRES en marge
Une mort incontrôlée Plateaux et vallées : deux mondes Histoire d'eau
Une société vieillissante De la vallée au plateau : le déménagement Sur la route
Les mouvements migratoires : généralités
La QUESTION de l'EXODE RURAL
A l'auberge et sur les foires
Des hameaux vers les écarts : déménagements Ceux qui restent et ceux qui partent Les patrimoines : dénuement, dettes et dots. Violence rurale
La majorité s'éloigne peu
CONCLUSION
Aux marges du Ségala rural le Carmausin
Une minorité s'exile vraiment Médecine marginale
Les destinées professionnelles Prostitution
   

Tableau des grandes évolutions de la commune.