LUTTER CONTRE LE CYNIPS


La lutte contre le cynips du châtaignier.

 

Qu'est-ce que le Cynips ?

Le  cynips, ( Dryocosmus kuriphilus ), est un micro-hyménoptère (ordre d'insectes aux nombreuses espèces notamment abeilles, guêpes, fourmis …) parasite du châtaignier. Originaire de Chine, il est repéré en Europe pour la première fois en 2002 (Italie). Il est présent en France dans le sud-est dès 2007. Le Lot, L'Aveyron sont touchés en 2011, le Tarn en 2013 et actuellement presque toutes les zones où l'on trouve des châtaigniers sont contaminées.

 

Quelle attaque contre les châtaigniers ?

Entre mai et Juillet, la femelle dépose dans les bourgeons une centaine d'œufs indétectables d'où naissent, au stade biologique suivant des larves qui passent l'hiver, à l'abri dans les bourgeons. Au printemps, elles secrètent des toxines qui forment des galles (tumeurs) sur les tiges, les nervures et les pétioles. Les arbres touchés perdent de leur vigueur (chute de production pouvant aller jusqu'à 80 %) et peuvent même, dans le pire des cas en mourir. Adultes (entre mai et juillet) les cynips quittent les galles et le cycle recommence ..

Quels moyens de lutte ?

La présence du cynips n'est détectable qu'une fois le mal commis ! Cela complique la tâche. Heureusement, il existe un prédateur naturel, le Torymus sinensis, une guêpe chinoise concurrente … A l'aide d'une longue aiguille abdominale (« ovipositeur » ), la femelle du Torymus pond dans les galles où les larves de Cynips lui servent de nourriture. Le nombre de Cynips est ainsi réduit. L'idée est de favoriser la présence de Torymus pour combattre le cynips de manière biologique.

Jusqu'en 2012, l'INRA de Sophia-Antipolis assurait seule la production, techniquement complexe, de ces prédateurs. Grâce à sa formation, d'autres organismes sont habilités par l'Etat et en Midi-Pyrénées c'est au laboratoire de la FREDON ( fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) à Ramonville-Saint-Agne que sont confié l'élevage des Torymus.

Depuis les attaques de Cynips en Midi-Pyrénées, 433 lâchers de Torymus ont été effectués dans 197 communes (surtout dans le Lot) dont 6 dans le Tarn et 29 dans l'Aveyron.

Dans la vallée du VIAUR

Un groupe composé de producteurs locaux, d'élus (maires de Jouqueviel, Mirandol, Montirat et Pampelonne), d'un spécialiste du châtaignier (Gérard Briane), du chef de service Espace et biodiversité du département du Tarn (Isabelle Clavière), et de l'association Viaur Vivant, s'est réuni le 17 février 2017 à la mairie de Jouqueviel. Il a décidé de mener une première expérience, en procédant ce printemps, à quelques lâchers ponctuels sur le territoire des quatre communes citées (2 lots par commune). L'association a prêté ses bras et avancé les fonds nécessaires en contrepartie d'une future subvention des collectivités locales concernées.

Pour qu e cette action soit efficace, elle devra se poursuivre et s'amplifier. Toutes les bonnes volontés intéressées par ce projet, possédant ou non des châtaigniers, sont donc invitées à nous contacter ( viaur.vivant@orange.fr , 06 16 32 49 67) pour mettre en place, l'an prochain, au printemps 2018, la poursuite d'une opération qui sera peut-être de plus grande envergure

Pour en savoir plus : quelques liens

Carte de l'extension du cynips en France : http://www6.inra.fr/cynips-chataignier/Le-projet

Carte de laprésence de son prédateur le Torymus : http://www6.inra.fr/cynips-chataignier/Principaux-resultats

Les deux bestioles en photos http://www.inra.fr/Grand-public/Sante-des-plantes/Toutes-les-actualites/Cynips-du-chataignier

La fiche technique de la Fredon Midi-Pyrénées: https://drive.google.com/drive/folders/0Bz9CSyuF_6x6QllWeUJwNkJ5Q1U

A la sortie de la réunon à Jouqueviel, une partie du groupe de travail de lutte contre le cynips